Techniques de fabrication et d’application du ciment fibré – 19, 20, 21, 22 juin 2019

Techniques de fabrication et d’application du ciment fibré – 19, 20, 21, 22 juin 2019
Formateur : Martine Carole Gagnon
Horaire : 9 h 30 à 17 h
Coût : 300 $
Lieu : Salles 121, 122 au Complexe Whissell (530 rue Charles-Auguste-Montreuil) à Saint-André-Avellin

Il reste seulement 1 place de disponible. S’il y a plus d’inscriptions, les gens seront placés sur une liste d’attente en cas d’annulation.

Cette formation est offerte en collaboration avec Culture Outaouais.

Description de la formation : Apprendre les composantes et la méthode de fabrication du ciment fibré. Expérimenter les possibilités infinies d’incrustation et de coloration du ciment fibré. Les artistes expérimenteront de façon pratique les nouvelles connaissances acquises en créant des sculptures et/ou des articles de jardin tels que des pots à fleurs, des maisons d’oiseaux, etc.

Objectifs : Faire connaître à l’artiste une des matières utilisées dans la conception de sculptures d’extérieur, petites ou monumentales.
Faire découvrir le potentiel créatif du ciment afin d’ouvrir à l’artiste de nouveaux horizons de création.

Spécificités pour les sculptures de formes plus complexes : Avoir réalisé à l’avance une forme sculpturale en styromousse (bleue ou rose), en ayant laminé les épaisseurs ensemble avec de la colle en vaporisateur et dégrossi pour arriver à la forme voulue moins 1 pouce sur toute la surface, car vous ajouterez au moins 1 pouce de ciment fibre sur votre forme.

Vous devez avoir des repères pour vous assurer d’avoir la bonne épaisseur de ciment fibre partout (exemple : clous de 1 pouce)

Apportez des tréteaux pour installer votre pièce à l’horizontale et ne faire qu’un côté à la fois, selon votre forme, pour la première couche.

La première couche se fait en trempant des morceaux de jute dans un ciment plus liquide pour que les couches subséquentes de ciment fibre puissent s’agripper à la forme.

En attendant la prise du ciment (3 heures), penser à une autre plus petite pièce à réaliser.

Effectuer un paiement Fiche d'inscription

Matériel

Matériel à apporter :
- Gants en silicone noir (Canadian tire, UAP, Rona, BMR)
- 2 bâches moyennes
- Masque pour poussière
- Éponges
- Tablier ou vieux vêtements et vieux souliers
- 1 seau de 5 gallons et 1 seau de 2 gallons (plastique)
- Corde de jute
- Ciseaux
- Spatules en caoutchouc
- Drille électrique
- Tige 1/4 allant sur la drille pour mélanger le ciment (BMR, RONA, Canadian Tire, etc.)
- Rallonge électrique
- Jute (au moins 6 mètres), comme la jute qu’on prend pour couvrir nos arbustes en automne.
- Toutes sortes de pots en plastique (yogourt, crème glacée, margarine, etc.)
- Ballons de plage gonflables (Dollarama)
- Pots à fleurs de différentes formes
- Billes de vitres, petites roches, coquillages… toutes sortes de petits éléments résistant au froid et à l’eau pour incruster si désiré dans vos réalisations
- Cahier de notes et marqueur noir

Biographie du formateur

Née à Montréal en 1954, dès l’enfance, j’étais intriguée par les attitudes corporelles et les mimiques faciales. J’étais interpellée par les monuments et les statues représentant en trois dimensions les personnages historiques.

Pendant plus de 45 ans je crée avec différents matériaux des œuvres qui me permettent d’approfondir l’anatomie humaine et animale. Aujourd’hui, maitrisant les standards je décide explorer les proportions et les formes tout en conservant un équilibre.

Jamais assouvie, je revisite des techniques et les adapte à mon travail. Mes œuvres sont des personnages composés de plusieurs matériaux. A travers le regard et la posture, ils nous livrent leurs états d’âme.

Ma vie a été marqué par une tragédie qui a bouleversée ma sensibilité ; Le naufrage du Titanic. Ayant grandi au bord du Fleuve Saint-Laurent, le visionnement du film a l’âge de 7 ans a changé complètement ma relation avec l’eau du fleuve, j’étais envahie d’une profonde tristesse.

Il y a quelques année, voulant renouer avec le fleuve, je me suis donné la mission d’honorer chaque victime de cette tragédie pour ne pas qu’ils tombent dans l’oublie, car chacun avait un rêve, vivait l’espoir d’un monde nouveau, pour certain.

J’ai fait des recherche pour connaître l’identité de chaque victime et me suis mis a l’ouvrage .Je sculpte chaque personne dans mon style et les ancre a un élément venant du fleuve (bois de mer, pierre etc.…) car pour moi c’est comme si leur âme et le fleuve ne faisait qu’un pour qu’ils puissent dormir en paix ancré au fleuve. Voilà ma mission de vie

150 victimes sur 1500 ont été créées à ce jour et je continue.