Conférence : L’art est un média de masse

Conférence : L’art est un média de masse
Publié le 25 janvier 2019 à 11 h 08 min

Conférence : L’ART EST UN MÉDIA DE MASSE
avec Claude-Philippe Nolin, artiste multidisciplinaire en art visuel, essayiste et travailleur culturel

Le mercredi 20 février à 19 h, au Centre d’action culturelle de la MRC de Papineau, 3 rue Principale, Saint-André-Avellin.
Durée : 1 h 30. Entrée libre.

À l’heure où on se parle, les théories basées sur la beauté, l’esthétisme et l’art pour l’art sont encore dominantes dans l’esprit de bien des gens. Pour une large part de la population, l’art ne sert à rien sinon qu’à dépenser outrageusement l’argent de leurs impôts. Pour trop de gens, l’art, c’est pour les riches!

Or, se pourrait-il que le fossé qui s’est creusé entre la population et les arts ait été causé et soit entretenu par la désuétude des concepts qui sont véhiculés? Qu’est devenu l’art aujourd’hui?

Les artistes ont compris depuis longtemps que l’art leur permettait de s’exprimer. Alors comment se fait-il que presque aucune théorie ne soit basée sur la communication?

C’est donc l’ébauche d’une nouvelle définition de l’art basée sur les théories des communications, de la sociologie et des études sur l’intelligence que je me propose de présenter lors de la communication que je vous soumets.

Claude-Philippe Nolin

Bienvenue à toutes et à tous!

 

Biographie du conférencier

 

Résident de Lac-des-Plages depuis plus d’une année, Claude- Philippe Nolin est un artiste multidisciplinaire en arts visuels, un essayiste et un travailleur culturel. Pour lui, l’art peut changer la société. Il s’investit donc tôt dans l’action sociale ainsi que dans l’organisation et la gestion d’organismes culturels.

Au début des années 1970, il étudie le dessin publicitaire à l’Institut des arts graphiques de Montréal, puis s’inscrit au DEC en Arts plastiques au Cégep du Vieux-Montréal. Il abandonne ses cours pour être admis au baccalauréat en Arts plastiques de l’UQAM comme étudiant adulte.

Il y entreprend une profonde réflexion sur l’art et sur son rôle social, le droit d’expression des artistes, les droits et libertés et la société.

Dans les années 1980, il est membre et administrateur pour plusieurs organismes culturels, dont les Ateliers du parc, le Café Le Calembour, l’Atelier Continu et la Corporation de la Nuit de la pointesèche. Il donne une charge de cours à l’UQAT en Art et communication et s’initie bientôt à l’infographie.
 
À Rimouski, il entreprend des études de maîtrise en éducation et assume plusieurs charges de cours en art. Il présente ses travaux en art numérique ainsi que ses peintures à la galerie d’art de l’UQAR. Il contribue également à développer un nouveau programme en art numérique, à la gestion de la galerie d’art et à la mise sur pied d’un service de location d’œuvres d’art à l’UQAR.
 
À cette époque, Claude-Philippe est membre du Conseil des arts du Bas-Saint-Laurent et siège au comité des arts visuels.

Il est président fondateur d’Arts & culture BSL, un projet de revue culturelle, sera chroniqueur au journal alternatif Le Mouton Noir et caricaturiste pour l’hebdomadaire Le Fleuve.
 
Après avoir réussi un AEC au programme Infographie et vidéo à l’Institut Icari, en 1996, il devient designer en multimédia, scénariste, et spécialiste de l’architecture et des interfaces pour la formation à distance.
 
Il enseigne le multimédia au Cégep de Matane.
 
Retraité depuis 2014, Claude-Philippe décide de se consacrer à sa carrière artistique.

Il a été membre du CQAM, du RAAV et de DAM, et a participé en tant que consultant au volet culturel du Forum social des Peuples (Ottawa, 2014). Il a siégé jusqu’à l’année dernière à la table de concertation Culture de Vivre Saint-Michel en santé et a animé le groupe de travail CRÉATIVITÉ SOCIALE MONDIAL du Forum social mondial Montréal 2016 (FSM).
 
Entre 2014 et 2016, il publie des articles de fond sur ses théories artistiques ainsi que sur la courte histoire de l’art numérique dans la revue TicArtToc et en 2015, il publie un essai sociopolitique, Le Legs
 
Il termine actuellement un essai théorique sur l’art et son rôle social. Plusieurs conférences sont prévues pour l’année en cours sur ces sujets.
claudephilippenolin.com