Être femme immigrante au Québec

Être femme immigrante au Québec
Artiste : Sue Mills
Date : 3 mars au 25 avril 2018

Qu’on soit de nature nomade ou non, émigrer représente un stress  substantiel. S’expatrier de sa terre natale est un réel défi pour le corps et l’esprit.

Tel fut le cas pour Sue Mills, artiste photographe, qui a immigré d’une province à l’autre du Canada, ce grand pays par ailleurs si diversifié dans ses valeurs provinciales. Plus d’une fois dans sa vie, elle a dû laisser une certaine zone de confort derrière elle et continuer sa route en quête de nouvelles expériences. Il lui est ainsi arrivé d’éprouver le mal du pays, de chercher ses racines, de se sentir étrangère à la nouvelle culture de son lieu de vie. C’est en revisitant à maintes reprises sa région natale qu’elle a pu faire un recul, définir ses origines.

Mais qu’en est-il de celles qui ne peuvent faire ce recul et pour qui le voyage à rebours n’est pas possible? Comment s’intégrer à une nouvelle patrie malgré une culture et un mode de vie différents? Comment contribuer à enrichir une communauté qui, à maints égards, paraissait si divergente de celle qui vous a vu naître, et pouvoir enfin se définir comme citoyenne du monde…

Ce projet d’exposition a pour but de cerner les enjeux existentiels des femmes qui on vécu ce déracinement et de leur permettre ainsi de témoigner de l’impact que cela a pu représenter dans leur vie.

L’exposition qui sera présentée sur les murs du Complexe Whissell de Saint-André-Avellin,  propose plus de trente portraits de femmes immigrantes qui ont généreusement accepté de témoigner de leur expérience.

Le vernissage en présence de l’artiste se déroulera à l’occasion de la Journée internationale des femmes, le jeudi 8 mars à 18 h 30 au Complexe Whissell.

Biographie de l'artiste

La Québécoise Sue Mills a vécu en Abitibi, en Gaspésie, dans la région de Montréal et en Outaouais. Elle a étudié la photographie pendant plusieurs années à Halifax (Nouvelle-Écosse). Membre depuis longtemps de la galerie Viewpoint, ses œuvres ont été présentées dans des galeries de Halifax et Lunenburg. Elle est membre de l’Association acadienne des artistes professionnel(le)s du Nouveau-Brunswick, du Conseil des arts de la Baie (Nouvelle-Écosse) et des Créateurs de la Petite-Nation. Elle a participé à diverses expositions de groupe ou solo dans des galeries du Québec, de l’Ontario, de la Nouvelle-Écosse et de la Louisiane. On retrouve ses œuvres dans de nombreuses collections privées nationales et étrangères ainsi que dans diverses publications. « La magie du quotidien m’émeut. La couleur de la lumière et la couleur de la vie m’incitent à transformer l’ordinaire en extraordinaire. »