La roue de l’année

La roue de l’année
Artiste : Marie-Pierre Drolet
Date : 12 janvier au 24 février 2019

Composée d’œuvres céramiques et photographiques, cette exposition vise à mettre en valeur le cycle infini de la création de la vie et, par le fait même, de l’importance du passage de toute chose à travers différentes étapes physiques, symboliques et spirituelles.

Par ses créations, Marie-Pierre Drolet souhaite exprimer le contact mystique qu’elle ressent avec les forces de la nature. La céramique est une manifestation alchimique de ces forces, puisque la terre et les glaçures sont transformées par le feu en une toute nouvelle matière. Sa démarche vise à apprivoiser ces puissances et à travailler avec elles pour façonner des œuvres où se combinent la créativité humaine et les miracles naturels.

Le public est invité au vernissage, qui se déroulera le samedi 12 janvier, de 16 h à 18 h. 
L’artiste prendra la parole à 16 h 30.

https://www.muraiceramique.com/
@muraiceramique

Biographie de l'artiste

Marie-Pierre Drolet est céramiste depuis plus de 15 ans et pratique les arts visuels depuis son enfance.
Native de la campagne de l’Outaouais, au Québec, elle a grandi au sein d’une famille où les arts ont toujours fait partie du quotidien. Elle a appris la céramique de son père, potier de 1975 à 1991, et a poursuivi son exploration artistique tant dans le cadre de ses études en arts visuels que de manière autodidacte. Durant l’été 2016, elle a étudié des techniques de céramique coréennes avec le maître Lee Kang-Hyo, à l’Université d’Alfred, dans l’État de New York.
Par l’expérience visuelle et tactile, Marie-Pierre cherche à relier le spectateur ou l’utilisateur de ses pièces avec les forces naturelles qui habitent la matière. Avec la puissance de l’alchimie présente dans le processus de création de la céramique, elle souhaite que l’argile, l’eau, le feu, les glaçures et l’air interagissent de manière à créer des microcosmes où les éléments deviennent tangibles. Le cosmos, l’océan, le volcan et la végétation peuvent ainsi être imprimés dans une tasse ou dans une sculpture et leur puissance se transmettre au public.
Marie-Pierre habite et travaille à quelques minutes du village de Wakefield, dans une ancienne école de rang du secteur Edelweiss.