Une vague d’énergie artistique déferle sur Val-des-Bois

Une vague d’énergie artistique déferle sur Val-des-Bois
Publié le 4 septembre 2019 à 11 h 27 min
Une vague d’énergie artistique déferle sur Val-des-Bois

Le Symposium d’art in situ L’énergie de la Lièvre bat son plein!

Fruit d’une collaboration fructueuse entre l’équipe municipale de Val-des-Bois, le Centre d’action culturelle et les artistes participants, le Symposium bat son plein jusqu’au dimanche 8 septembre. Tous les jours depuis le 31 août, les artistes déploient leur savoir-faire et leur énergie dans l’édification de leurs œuvres. Plusieurs citoyens et visiteurs ont eu la chance d’échanger avec les créateurs et ont même prêté main forte à certains d’entre eux. Jusqu’au samedi 7 septembre, les artistes sont sur le site, profitez de cette merveilleuse occasion de les voir à l’œuvre! L’ambiance est stimulante et chaleureuse!

Grand dévoilement des œuvres – Le dimanche 8 septembre, à 14 h
Le public a rendez-vous au Centre communautaire de Val-des-Bois pour assister au dévoilement des œuvres en présence des artistes et des membres du comité organisateur. Inscrites dans le paysage de Val-des-Bois pour presque toujours, voici les œuvres qui seront dévoilées et célébrées :

S’élancer! de Annie Pelletier : Grand lièvre d’acier inoxydable, tel un animal de carrousel, il s’élance et transporte le passant – à la fois sur son dos ou dans un monde imaginé!

The diver, de Michael Kinghorn : Un scaphandrier explore les merveilles et les mystères de la vie sous la surface de la rivière. Quelques petits poissons l’accompagnent dans son périple aquatique.

Molinari, l’ours et le lièvre, de Michel Saulnier : Une sculpture aux multiples échos et références : peinture des plasticiens, iconographie de l’ours et histoire de la Lièvre.

Remous du temps, de Denis Marceau : L’installation monumentale met en scène le roc solide, le granite, contre une puissance de frappe à première vue inoffensive, l’eau, source incroyable d’énergie et de vie.

Kitchabou, de Marie-Josée Leroux : L’homme-lièvre en mouvement vous invite à emprunter d’un bon pas les sentiers qui sillonnent la forêt, les rivières et les lacs des environs de Val-des-Bois.

Haute tension, de Mélodie Coutou : un pylône-lièvre tient sur ses pattes avant sept câbles électriques qui sont en fait une ceinture de Wampums. Le pylône-lièvre porte un message : atténuer les tensions générées par l’espèce humaine sur le territoire.

Berceau, de Michelle Lemire : Cette œuvre sculpturale en bas-relief fait référence à la richesse inestimable de la nature sauvage du territoire de la Lièvre. Elle invite à la communion avec la nature, celle qui nous constitue, nous a mis au monde et nous nourrit.

Le maillon. Ce matin-là, sous l’eau… de Joanne Migneault et Martine Carole Gagnon : Cette installation raconte une histoire où des poissons de rivière – truites, dorés, achigans, brochets et corégones sont les principaux acteurs.
Soyez-y, vous serez certainement éblouis et impressionnés…

Pour des informations détaillées, consulter le http://culturepapineau.org/symposium-dart-in-situ/

Pour nous suivre :
https://www.facebook.com/events/municipalit%C3%A9-de-val-des-bois/symposium-dart-in-situ-l%C3%A9nergie-de-la-li%C3%A8vre/429321804598481/

Adresse du Centre communautaire : 121 chemin du Pont-de-Bois, Val-des-Bois

_______________

Ce soir, mercredi 4 septembre :

Découvrez l’artiste écossais Andy Goldsworthy et ses œuvres en assistant à la projection du documentaire Penché dans le vent, de Thomas Riedelsheimer (une présentation de Cinémaboule)

Andy Goldsworthy est un artiste de renommée internationale qui réalise des œuvres de Land Art plus ou moins éphémères, étroitement liées à la nature. Ce documentaire vous fera voyager d’Édimbourg au Brésil, en passant par le sud de la France et la Nouvelle-Angleterre.

Quand ?

  • Ce soir à 19 h 30, au Centre communautaire de Val-des-Bois